Le kokedama c’est tendance : comment en fabriquer un soi-même ?

Le kokedama est une manière de planter ses plantes ou fleurs dans une sphère de substrat et de mousse. C’est-à-dire que, ni pot ni tout autre contenant n’est utilisé. Cette idée nous vient tout droit des Nippons. En effet, les Japonais ont eu l’inspiration de créer les « kokedama » grâce aux plantes perchées en forêt, suspendues et protégées par de la mousse. Pour en recréer chez soi, il suffit d’avoir les bons outils et les bons éléments.

Les outils nécessaires pour fabriquer un « kokedama »

Pour réaliser son kokedama DIY, il faudra bien vous équiper. Ainsi, vous aurez besoin de gants de jardinage, pour manipuler les composants sans trop vous salir. Un petit tablier si nécessaire. Ensuite, munissez-vous d’une paire de ciseaux. Vous aurez aussi besoin de ficelle solide, et de fils de fer si besoin est. Pour l’élément principal de votre kokedama, utilisez de la mousse verte végétale et du substrat. Le substrat sera composé de terreau, de sphaigne (une mousse spéciale) et d’argile. Il existe des kits de fabrication maison de kokedama sur le marché. Les kokedama peuvent abriter différentes plantes. Vous pouvez donc y introduire des plantes rampantes, comme le lierre, si le kokedama est à suspendre ou des fleurs si vous souhaitez le poser à plat. Les plantes doivent impérativement comporter des racines. Veillez à adapter votre kokedama au style de vie de la plante qui y logera. C’est-à-dire que si votre plante préfère un environnement aéré, adaptez votre kokedama DIY ainsi. S’il est friand de climats secs, n’humidifiez pas trop votre réalisation, et ainsi de suite.

Tendance kokedama, place à la réalisation !

Les étapes sont simples pour fabriquer son kokedama chez soi. Premièrement, composez une pâte homogène et moyennement ferme avec l’argile ramollie et le substrat. La pâte ainsi formée, enveloppez votre plante (racines nettoyées délicatement) en formant une sphère. La mousse servira à consolider le tout. Recouvrez entièrement votre sphère de mousse verte. Ensuite, pour que la sphère tienne bien en place, enroulez votre ficelle sur toute la surface de celle-ci. L’idéal est d’avoir du fil qui se fond à la couleur de la mousse pour un effet le plus naturel possible. Enfin, lorsque votre sphère sera bien nouée, il ne restera plus qu’à un peu humidifier le tout et de placer votre composition là où vous le souhaitez.

Entretien et arrosage d’un kokedama DIY

De par son concept sans pot sans contenant, son arrosage peut laisser certains perplexes. Mais cela est plus facile qu’il n’y parait. En effet, pour humidifier votre kokedama DIY, vous pouvez procéder de deux manières différentes. Soit par l’arrosage normal, des jets d’eau assez fins pour ne pas pourrir les racines. Soit, vous prenez votre kokedama et vous le trempez quelques secondes dans une petite bassine d’eau pour juste laisser s’infiltrer la quantité d’eau nécessaire. Le kokedama ne nécessite pas d’entretien précis. Il est conseillé de ne pas le laisser sous un soleil ardent, dans un lieu avec beaucoup de vent et à l’écart des oiseaux.

Où acheter ses plantes d’intérieur ?
Comment bien choisir une plante d’intérieur avant d’acheter ?